Comment bien choisir sa baignoire ?

Prendre un bon bain, c’est une idée de relaxation intéressante surtout après une journée éreintante. Evidemment, pour obtenir l’effet escompté, il faut que la séance de détente se déroule dans un cadre agréable ; c’est-à-dire, une salle de bain au décor sublime muni d’une baignoire de qualité. Ainsi, si l’équipement sanitaire est en mauvais état, il faut penser à le remplacer.

Il existe de nombreux modèles de baignoire

La taille idéale pour une baignoire

Elément phare de la salle de bain, la baignoire doit concilier élégance, design et confort. Mais surtout, elle doit être adaptée à l’espace disponible. Ainsi, si vous envisagez de remplacer la vôtre, il faut bien choisir sa taille. Certes, plus la baignoire est large, plus le confort de l’usager est optimal. Toutefois, il faut prendre une décision raisonnable.

Le but est d’instaurer une certaine harmonie dans la pièce et de la rendre plus fonctionnelle et confortable. Ainsi, il faut éviter d’y placer des équipements trop encombrants. En général, les baignoires disponibles sur le marché se dotent d’une longueur oscillant entre 150 et 190 cm et d’une largeur allant de 70 à 100 cm.

La forme de l’équipement à ne pas négliger

En général, la forme de la baignoire est à choisir en fonction de la configuration de la salle de bain, de votre goût et de vos exigences en matière de confort. Mais s’il est trop difficile de faire le choix, il faut opter pour un modèle classique comme une baignoire rectangulaire ou ovale. Elles conviennent à toutes les salles de bains. De plus, elles existent en différentes tailles. En revanche, si le but est de gagner plus d’espace, une baignoire d’angle de forme arrondie ou une baignoire sabot est l’idéale.

Pour apporter une touche de modernité ou bien un look vintage à la salle de bain, une baignoire îlot est parfaite. Le problème, c’est qu’elle exige un large espace car elle se place en plein milieu de la salle de bain. Mais son élégance est remarquable. Enfin, pour rendre la pièce plus pratique, un combiné baignoire-douche est l’idéal.

Le choix de la matière de fabrication

Après la taille et la forme, il faut bien choisir la matière de fabrication. Elle définit le charme et la durabilité de l’équipement. Les baignoires métalliques sont assez attrayantes. Elles trouvent place dans une salle de bain design. Ces baignoires sont dotées d’une forte résistance aux chocs et aux rayures. Leur seul défaut, c’est leur poids trop important.

Les baignoires en matériaux de synthèses, c’est-à-dire en acrylique, en plastique ABS, en fibre de verre ou en résine, commencent aussi à connaître un grand succès. Légers, résistantes aux rayures, elles se présentent sous des formes et des couleurs très diversifiées. Cependant, leur durabilité est limitée et leur qualité n’est pas garantie si elles ne disposent pas d’une certification NF.

Les options de l’équipement

Actuellement, les baignoires ne sont pas uniquement de simples équipements sanitaires qui permettent aux usagers de se laver. Certaines d’entre elles embarquent d’autres options innovantes. C’est le cas de la baignoire balnéo. Muni de buses d’hydromassage, c’est l’outil idéal pour profiter d’une séance de massage relaxante.

Notons que certaines baignoires balnéothérapies sont capables de soulager les douleurs lombaires. Pour un usage sécurisé, il est recommandé d’opter pour un équipement répondant aux normes en vigueur comme la NF EN 30 335-1 et la NF EN 30 335-2-60.

Redonner un coup neuf à la baignoire

Si vous ne voulez pas investir dans un nouvel achat, il suffit de customiser l’ancienne baignoire. Enfin, il faut que l’équipement existant soit en bon état. Le but est de lui donner un coup neuf. Pour ce faire, il suffit de le repeindre en utilisant de la peinture décorative. L’opération est facile à réaliser.

Pour commencer, il faut préparer la surface à peindre en éliminant les joints en silicone à l’aide d’un cutter et en nettoyant le fond. Si la baignoire est trop glissante, il faut la poncer avec un papier verre à grains fin afin que la peinture s’accroche bien. Il ne reste plus qu’à appliquer la sous-couche avec un rouleau laqueur. Après 12 heures de pause, vous pouvez appliquer la peinture décorative.