Faire des travaux de plomberie sans soudure, c’est possible

Les travaux de plomberie sont très complexes surtout pour quelqu’un qui n’a pas la passion du bricolage. Certaines tâches exigent un savoir-faire technique poussé. C’est le cas de la soudure. Elle est mise en œuvre lors du raccordement des tuyaux. Voilà pourquoi, la plupart des gens préfèrent recourir à un expert. Néanmoins, pour un bricoleur qui veut faire un peu d’économie, il est possible de simplifier les travaux. La solution, c’est de faire un raccord de plomberie sans soudure.

La soudure est un tâche très technique

Le principe de l’opération

Faire un raccord de plomberie sans soudure, c’est tout à fait possible. Par ailleurs, l’opération est à la portée de tout le monde. Elle n’exige aucune compétence technique spéciale. Il faut seulement avoir à disposition tous les outils nécessaires et accomplir le travail dans les règles de l’art. Notons que le but est de créer un conduit qui garantit un bon débit. Ainsi, il doit avoir la bonne dimension. En général, le diamètre extérieur recommandé pour les tuyaux reliés au lavabo et au lave-mains est de 14mm. Il est de 14 à 16 mm pour les conduits qui équipent le lave-linge et le lave-vaisselle et de 20 mm pour ceux raccordés au chauffe-eau. Evidemment, puisqu’on parle de plomberie sans soudure, il est primordial d’utiliser des tuyaux en matériaux synthétiques comme le PVC. Dans le cas d’une installation de système d’alimentation en eau chaude, les modèles en PVC surchloré sont à privilégier. Connus sous le nom de tuyaux en PVC HTA2, ils sont capables de résister à la chaleur, aux agressions des produits chimiques et à la pression.

Préparation des travaux

Le premier réflexe à avoir avant de réaliser des travaux de plomberie est de couper l’eau. Il faut aussi vider les robinets et vidanger le circuit. Ensuite, le vrai travail peut débuter. La découpe du tuyau est la première tâche au programme. Tout au long de l’opération, vous devez garder en tête qu’une légère erreur risque d’endommager l’ensemble de l’installation. Voilà pourquoi, il faut toujours agir d’une manière méthodique. La prise de mesure est donc indispensable. Pensez à marquer à l’aide d’un feutre les limites de la coupe. Maintenant, vous pouvez saisir le tuyau avec une pince multiprise et dévisser l’écrou de fixation à l’aide d’une clé molette. Via un coupe-tube, effectuez la découpe avec précision. Ensuite, il faut limer les bords des tuyaux coupés et nettoyer l’intérieur des tubes.

Place au raccordement

Le déroulement et la complexité de l’opération dépend du type de raccord utilisé. S’il s’agit d’un gripp ou rapide, la première chose à faire est de placer ses composants dans l’ordre suivant : écrou, rondelle et joint. Puis, il faut les insérer l’un après l’autre sur le tube et ce, de façon très naturelle. L’écrou doit être bien serré pour que la nouvelle installation soit bien stable. Dans le cas où vous avez opté pour un raccord de type binôme composé d’un écrou et d’une bague d’étanchéité, la tâche est beaucoup plus simple. Pour commencer, il faut poncer le tuyau et le nettoyer correctement. Ensuite, insérez l’écrou, puis la bague dans le tube. Il ne reste plus qu’à introduire les tuyaux de part et d’autre du raccord. Le serrage de l’écrou terminera le travail. Il est recommandé d’utiliser une clé à molette pour accomplir l’opération comme il se doit. Attention ! Le raccord ne doit pas bouger pendant le serrage. Voilà pourquoi, il faut le bloquer à l’aide d’une pince multiprises. Pour achever les travaux, il est nécessaire de vérifier si le raccord fonctionne bien avant de remettre en place l’installation. En cas de fuite, la réparation est à réaliser dans l’immédiat. Enfin, n’oubliez pas de rincer le circuit après les travaux pour éliminer les saletés.